Collections anatomiques et enjeux patrimoniaux

 

L’avenir des collections anatomiques préoccupe aujourd’hui conservateurs comme professionnels de la médecine, tout autant que chercheurs ou artistes travaillant sur ces collections. Qu’il s’agisse de modèles anatomiques artificiels ou naturels, de préparations, d’illustrations ou de photographies, ces collections font partie intégrante de l’histoire de la médecine occidentale, comme de l’histoire des universités et des institutions dans lesquelles les musées d’anatomie sont apparus et se sont développés. Or, avec l'avènement des techniques modernes et les progrès de l'imagerie médicale, ces collections ont été peu à peu reléguées dans l’oubli. Souffrant de conditions de stockage et de conservation inadaptées, de manque d’espace, de financements insuffisants ou encore d’un désintérêt général, les patients oubliés et les modèles anatomiques qui furent, pourtant, le fleuron des musées de médecine des siècles précédents, semblent aujourd’hui condamnés.

Ce projet vise à sensibiliser professionnels de la santé comme grand public à l’avenir incertain de certaines collections scientifiques. 

Le projet science-et-art  Liminality, qui comprend un court-métrage (produit par                

et réalisé par Valentina Lari) et une exposition photographique (Valentina Lari), met en lumière comment certaines  collections anatomiques demeurent des collections patrimoniales importantes qu’il est crucial aujourd’hui de sauvegarder. Liminality a été entièrement filmé dans le musée d’anatomie de la faculté de médecine de Toulouse-Rangueil (Université Toulouse III - Paul Sabatier).

Ce projet vise à sensibiliser les professionnels de la santé comme le grand public à l’avenir incertain de certaines collections scientifiques. 

Ce projet a été réalisé avec le soutien du laboratoire d’anatomie de la faculté de médecine Toulouse-Rangueil (Université Toulouse III Paul Sabatier), de la DTICE (Direction des Technologies de l’Information et de la Communication Educative) de l’Université Toulouse II - Jean Jaurès, du Centre Alexandre Koyré (UMR 8560 - CNRS - EHESS - MNHN ) et de l’association EXPLORA.

 

Anatomical Collections and Heritage Issues

 

 

The future of anatomical collections concerns medical museum professionals, researchers as well as artists working on medical collections. Anatomical models, whether artificial or natural, preparations, illustrations or photographs are all part of the history of Western medicine, and they often help trace the history of universities or institutions in which medical museums emerged and developed. However, with the advent of modern techniques and advances in medical imaging, these collections have been gradually relegated to oblivion.

Because of poor storage and conservation conditions, insufficient funding and a general lack of interest, many of the anatomical models and preparations which were once the flagship of medical museums seem today condemned to oblivion. 

This project aims to educate both health professionals and the general public to the uncertain future of many scientific collections.

 

The art-and-science project Liminality, which includes a short film (co-produced by Valentina Lari & Laurence Talairach-Vielmas and directed by Valentina Lari) and a photographic exhibition (Valentina Lari), foregrounds the historical significance of medical museum collections and the need to preserve them. Liminality has been entirely filmed in situ in the anatomy museum  of the faculty of medicine of Toulouse-Rangueil (Université Toulouse III - Paul Sabatier), France.

 

This project was realised with the support of the anatomy department of the faculty of medicine of Toulouse-Rangueil (Université Toulouse III Paul Sabatier), the DTICE (Direction des Technologies de l’Information et de la Communication Educative de l’Université Toulouse II - Jean Jaurès), Alexandre Koyré Center for the History of Science and Technology (UMR 8560 - CNRS - EHESS - MNHN ) and the association EXPLORA.

 

 

liminality© 2014

Valentina Lari & Laurence Talairach-Vielmas